Campagne pour le référendum visant à ratifier le Traité de Lisbonne

La campagne bat son plein, ici, en la verte Irlande, et c’est une nouvelle fois une bien belle foire d’empoigne, avec à l’appui moultes affiches du meilleur goût.

La dernière fois, c’est Libertas qui nous avait gratifié des plus beaux échantillons, mais il semble que Ganley ait un peu perdu de sa verve (et quelques milliers d’euros après la campagne européenne désastreuse qui a vu un unique MEP élu), mais rien à voir avec la campagne que Cóir est en train de mener tambour battant. Ça a commencé très « sobre » :

Et maintenant, c’est plutôt ça :

Vous pouvez vous régaler avec la liste complète sur le site de Cóir.

Bien entendu, une telle prolixité dans la connerie ne pouvait qu’apporter son lot de pastiches : vous pouvez en trouver quelques-uns .

Pour éviter les déconvenues de la dernière fois, pourtant, le Gouvernement et autres associations pro-européennes ont mis les petits plats dans les grands pour informer le public, pour répondre aux critiques originales, à savoir que les gens ne comprenaient pas ce qu’ils votaient. Ils ont également obtenu la « promesse » de conserver le commissaire irlandais, et celle, moins évidente, de ne pas voler les enfants ou de les marquer avec une puce électronique.

Les choses ont pris une nouvelle tournure depuis que Michael O’Leary a pris le parti du oui, et hier, un grand débat a opposé Michael O’Leary, Marian Harkin et Micheal Martin, et Declan Ganley, Joe Higgins et Patricia McKenna. Le débat a été accueilli diversement. Ça a été le grand show de Mick qui s’est régalé face à Ganley.

Pour l’heure, le oui est crédité de 48 %, le non 19 % et 33 % des votants sont encore indécis : ce sont eux qui ont fait basculer la balance la dernière fois. Le vote est la semaine prochaine, le 2 octobre.

 
---

Comment

 
---